Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Permalien Pin it!

    Inscription du Funiculaire aux Monuments Historiques : réponse attendue le 15 décembre

    07_Monument_Historique.jpg

    Dès sa création, notre association avait fait de ce dossier une de ses priorités. Cette demande de protection, initiée en janvier 2007, est sur le point d'aboutir...

    Annoncée depuis plusieurs mois, la présentation du dossier de demande de protection du Funiculaire devant la Commission Régionale du Patrimoine et des Sites (DRAC de Franche-Comté), réunie pour l'occasion en séance plénière, est programmée le mardi 15 décembre 2009.

    Cette demande de protection, rappelons-le, concerne l'ensemble de l'installation : gare haute et gare basse, machinerie, voitures, et voie ferrée. S'agissant de patrimoine roulant, il n'existe pas de distinction entre les parties meubles et immeubles composant le Funiculaire. Elles sont donc considérées comme faisant partie d'une seule entité.

    Les propriétaires, à savoir la Ville de Besançon (gare basse, voitures et voie ferrée) et Grand Besançon Habitat (gare haute et machinerie) ont récemment été informés de cette procédure par la DRAC. Pour sa part, notre association les en avait informés en 2007, lors de la constitution du dossier.

    De son côté, l'association travaille activement en coopération avec les services de la DRAC en fournissant le maximum d'éléments susceptibles de faire aboutir la demande de protection : transmissions de tous les élements historiques et techniques en notre possession, images, photographies, plans, etc...

    Pour information, l'Inscription au titre des Monuments Historiques permet d'assurer une protection et un respect de l'intégrité d'un site. Elle est notamment indexée au Plan Local d'Urbanisme de la commune (PLU). Pour les travaux de restauration, les propriétaires d'un immeuble inscrit peuvent bénéficier d'une participation financière de l'Etat, limité à 40% du montant total des travaux.

    Naturellement, nous vous tiendrons informés de la suite réservée à ce dossier.

     

    Pour en savoir plus : consultez la page consacrée aux Monuments Historiques sur le site de la DRAC Franche-Comté en cliquant ici.