Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Permalien Pin it!

La saga du Funiculaire (9/10)

Un des derniers voyages du Funiculaire 

Pendant l'été, revivez avec nous la saga du Funiculaire ! Chaque mercredi, retrouvez un épisode de l'histoire de notre Funi, des origines à nos jours... Cette semaine : la fermeture du Funiculaire (1987-1988).

Le 12 mars 1987, le trafic du funiculaire est interrompu afin de réaliser des travaux de consolidation de la voie, avec le remplacement du ballast et de 80 traverses métalliques, et le service et de nouveau assuré fin avril de cette même année. Le directeur de la régie note, le 27 mai 1987 lors d'un contrôle de routine, les points suivants : à environ 100 mètres de la gare haute et sur longueur de cinq mètres, la voie n'adhère plus au ballast — à 30 mètres de la gare basse, l'alignement des rails est devenu défectueux suite à un glissement de la voie sur le ballast — d'importants problèmes surgissent au niveau de l'échangeur, les rails extérieurs sont usés (-14 millimètres par rapport aux rails neufs).

 

Le Funiculaire est donc fermé le jour de ce constat, en attendant que des experts examinent les pièces défectueuses. Seule l'entreprise Von Roll remet un rapport le 1er juillet 1987 : un devis suggère la remise en état d'une grande partie des installations, pour un coût de 1 083 000 francs. Devant la somme faramineuse demandée, et en l'absence de mécènes, la Régie n'a d'autres choix que de fermer le funiculaire pour raison de sécurité en attendant de trouver les fonds nécessaires aux réparations.

Le 5 janvier 1988, les voitures sont donc démontées et remisées dans un hangar, suscitant l'émotion de nombreux Bisontins et de la presse locale qui y consacre plusieurs articles. Les voitures sont, l'une après l'autre, déposées et transportées par une grue dans un hangar et la voiture numéro deux, entre en gare à 10 h 52 pour son ultime voyage. À son bord un wattman, deux photographes de la ville et deux journalistes de l'Est républicain. Bien qu'aucun arrêt définitif ne soit envisagé, la ville décide d'intégrer le patrimoine de la Régie dans ses biens et procède à sa liquidation en janvier 1989.

En 1989, le club de modélisme ferroviaire de Besançon créé une maquette reproduisant le funiculaire ainsi qu’une partie de la gare de la Mouillère. Afin de rouvrir le funiculaire sous la forme d'une ligne touristique, la Ville demande des propositions chiffrées de remise en état.

Puis en 1993, l'Office municipal HLM transforme la gare supérieure en logement social.

Écrire un commentaire

Optionnel